Moins d’une semaine après la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, à Paris, des caricatures du monde entier viennent souligner, à leur manière, l’indignation partagée de par le monde contre un tel massacre.

Parmi les milliers de caricatures publiées d’un bout à l’autre de la planète, dans plusieurs langues et adaptées pour plusieurs cultures vivant ce drame avec un point de vue parfois particulier, voici celles qui ont retenu l’attention dans les réseaux sociaux, incluant Twitter.

David Pope — “Can’t sleep tonight, thoughts with my French cartooning colleagues, their families and loved ones ” — Australie

david-pope-he-drew-first

Carlos Latuff — “Please, RT! attack has another victim! Via @MiddleEastMnt ” — Brésil

carlos-latuff-charlie-hebdo

Ann Telnaes — “Love is stronger than hate – WaPo cartoonist @AnnTelnaes shows support for http://wapo.st/1wqyn0A” — États-Unis

ann-tenaes-love-not-hate

Khalid Albaih — “Sad Khartoon! I’m Just a Muslim .. From a Muslim RIP ” — Qatar (par un caricaturiste soudanais)

khalid-albais-i-m-just-a-muslim

Cyprien Iov — “C’est un drame pour la France… ” — France

cyprien-iov-drame-pour-la-france

Satish Acharya — “The little weapon! ” — Inde

satish-acharya-little-weapon

Il y a de nombreuses autres caricatures que vous pourrez trouver en ligne.

Dans la tradition de caricatures de Charlie Hebdo, il était normal que les caricaturistes du monde entier (ou plutôt, du “monde libre”) s’expriment sur ce qui s’est produit, contre des gens qui pratiquaient le même métier.

Certains qualifient déjà cet attentat contre Charlie hebdo de 11 septembre (2001) français. C’est tôt pour un tel rapprochement mais déjà, on entend parler de mesures de sécurité nationales qui vont être implantées en France, un peu comme le “Homeland Security” qui a pu s’établir, aux États-Unis, une fois que les tours jumelles aient été attaquées et détruites.

Certains disent qu’il ne fallait qu’un prétexte aux élites françaises pour établir une série de lois répressives, au nom de la “sécurité” et cet attentat aurait été l’excuse pour imposer leur vision, au cœur du pays qui se réclame d’être le berceau de la liberté. Un tour de force mais c’est la vieille arnaque “problème -> solution -> réaction” où ils affolent les gens qui, apeurés sont ensuite disposés à accepter n’importe quoi… au nom de la “sécurité”.

Ça a fonctionné aux États-Unis, ça pourrait fonctionner en France.

Et même si l’attentat contre Charlie Hebdo est d’une horreur sans mots, c’est peut ce qui se trame derrière des portes closes, dans les officines de la “sécurité nationale” qui risque de faire le plus mal à la France.

Nos pensées accompagnent les proches des victimes de Charlie Hebdo et en même temps, on garde les yeux ouverts pour éviter que des intérêts de l’ombre ne récupèrent cet attentat pour des fins liberticides.

Avec les 3,7 millions de Français qui ont pris les rues pour manifester contre cet attentat, nous sommes solidaires et exigeons des réponses sur ce qui s’est vraiment passé et surtout, pourquoi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici