L’attaque sauvage contre les employés et dirigeants se trouvant dans les locaux du Charlie Hebdo, hier, le mercredi 7 janvier 2015, va marquer l’année et probablement, la décennie.

Pour plusieurs, cet épisode de lâcheté et de terreur va polariser les camps, en regard de la tolérance face aux islamistes et tout particulièrement ceux qui se sont radicalisés.

Il est encore tôt pour se prononcer sur les lendemains qu’un évènement aussi tragique va engendrer mais pour l’heure, nos pensées vont aux victimes et à leurs familles et amis. Il doit s’agir de moments éprouvants et ils ont besoin de notre appui, ne serait-ce qu’en pensées.

On a tous une opinion sur ce qui s’est passé mais plutôt que de m’étendre sur ce volet, sur lequel je reviendrai, plus tard, voici une base pour se faire une tête, via la plume des autres.

Parmi les textes d’opinion que j’ai aimé, ailleurs dans le web, il y avait celui-ci de Julie Thibault, dans Facebook, depuis un commentaire de Mathieu Bock-Côté qui disait “On ne pourra pas toujours faire semblant d’être surpris”:

On en entend plusieurs chuchoter, à moins qu’ils ne le suggèrent pernicieusement sous forme de questions, que Charlie Hebdo était peut-être allé trop loin en caricaturant Mahomet? C’est une manière d’accorder, au nom de la prudence, le privilège aux fanatiques en tout genre de définir les bornes de la liberté d’expression. Ce n’est pas aux islamistes à nous dire dans quels termes on a le droit ou non de rire de la religion dont ils se veulent les seuls représentants autorisés. À moins que la démocratie ne se couche devant ceux qui la conspuent?

On dira que le rire ne doit pas virer au manque de respect. Mais d’où vient cette étrange contorsion mentale? Sommes-nous obligés de tout respecter, de nous recueillir pieusement devant les convictions de chacun? N’est-il pas permis, en démocratie libérale, de se moquer de toutes les croyances, de tourner en dérision toutes les certitudes? C’est justement parce qu’elles apprennent à s’acclimater avec ceux qui les moquent que les doctrines, quelles qu’elles soient, se rendent compatibles avec une société de liberté. Aucune idéologie, aucune religion, ne devrait être légalement ou culturellement protégée contre l’humour abrasif.

Et en commentaire, il y avait celui-ci de Stéphan Pouleur:

Eh bien, attachez vos tuques comme il faut, parce que la Commission des droits de la personne travaille sur un projet de loi pour interdire aux gens de critiquer les religions. Et ca se passe ici, au Canada. Pas au bout du monde. Si ce projet de loi passe, ceux qui critiquent les religions seront accusés au criminel.

Puis, Julie Thibault a répondu:

Je sais… je ne me souviens plus de son nom, mais j’ai entendu celui qui porte le projet à la première chaine… pathétique…

Comment aller à l’encontre de la logique exprimée dans ces commentaires et comment, en tant que Canadiens, demeurer à l’aise avec une Commission des droits de la personne qui achète, en bloc, la validité de toutes les religions sans prendre en compte des preuves tangibles des déséquilibres que certaines peuvent induire?

Il y avait aussi cette déclaration de François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec, au sujet de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, sous forme d’image:

declaration-de-francois-legault-caq-charlie-hebdo

Outre-Atlantique, le Ministère de la culture et de communications de la France a utilisé les balises #CharlieHebdo #JeSuisCharlie #NousSommesCharlie pour propulser son “Hommage aux victimes” dans le web, avec l’image suivante:

hommage-aux-victimes-charlie-hebdo-7-janvier-2015

Il y avait aussi ces images qui témoignent du deuil suite à la tuerie:

nous-sommes-charlie-deuil nous-sommes-charlie-en-france nous-sommes-charlie-avec-une-affiche-en-france nous-sommes-charlie-foule-en-france

Quelle horreur de penser à ceux qui ont perdu la vie pour avoir voulu faire rire et réfléchir!

On pourra toujours dire que nous n’avons pas à donner de leçons après avoir appuyé l’impérialisme américain en Irak ou plus d’un demi-million d’Irakiens ont été tués. Nous n’avions pas le doigt sur la gâchette et nous avons, en tant que Canadiens et simple mortels, probablement pas “célébré” la prise de possession du pays de Saddam Hussein par le duo Bush-Cheney mais bon, nous étions ici et les Irakiens étaient là-bas, au milieu de l’horreur.

Ajoutez les situations complexes en Libye, en Syrie, en Palestine, incluant à Gaza, en Égypte et dans le Moyen-Orient, en général et clairement, il est possible que des individus rompus au culte et aux enseignements de la religion de l’Islam ait pu développer une haine pour l’autre, pour la différence et ce qui, à leurs yeux, pouvait être perçu comme “les infidèles”.

Oui, les fameux “infidèles” qu’il faut éliminer, selon des préceptes islamiques courants. Rien de bien rassurant quand on sait que les infidèles, c’est nous tous! Et c’est encore pire lorsqu’on voit se réaliser une tuerie barbare comme celle qui a eu lieu dans les locaux plutôt anonymisés de Charlie Hebdo, au cœur de Paris.

Ça me rappelle cette citation d’Albert Einstein:

le-monde-qui-font-le-mal-et-ceux-qui-les-regardent-sans-rien-faire

Or, je ne crois pas que le monde restera à “rien faire” suite à la tuerie au Charlie Hebdo mais avant toute chose, il faut bien comprendre ce qui s’est passé et pour ça, il va falloir aller au fond des choses.

Pourquoi bien enquêter ce qui s’est produit? Pour éviter que plus tard, on apprenne qu’une autre histoire avait lieu derrière ce coup de théâtre.

Par exemple, Nelson J Velardo nous raconte celle-ci, dans Facebook (c’est en anglais, désolé):

Mossad takes revenge against #France for backing #Palestine

When #Israel was fresh and vulnerable, they carried out two false flag attacks (Lavon Affair and USS liberty attack) to take the United States into warfront against the Arab nation.

Today they are one of the strongest and the powerful countries with a highly trained intelligence agency.

The Jews are experts at using False Flag operations for the involvement and blame of Muslims. They have done that, in the US, with the Attack on the USS Liberty 1967; the attack on the USS Cole; and most recently, 9/11.

The only one that benefits here is Israel. France has been gradually turning in support of Palestine; as of this attack, they expect the public opinion to completely turn against all Muslims, including support for Palestine.

Why would Muslims attack inside a country that is finally awakening to the truth

Just think about it.

Cette théorie était accompagnée de cette image (encore en anglais, je sais):

theorie-derriere-la-tuerie-au-charlie-hebdo

Clairement, une théorie comme celle-là a tous les ingrédients pour faire des vagues mais il appartient à chacun de se faire une tête sur ce qui s’est passé et comme les grands médias n’abordent jamais (ou presque jamais) les “théories alternatives”, il appartient à des médias moins formels de le faire, ne serait-ce que pour faire réfléchir.

L’idée derrière cette théorie veut que l’État d’Israël soit derrière l’attentat au Charlie Hebdo. Ce serait dû au fait que le Parlement français a décidé de voter pour reconnaître la Palestine, en tant qu’État.

C’est en effet le cas (ça s’est fait mardi, le 6 janvier 2015) mais ça ne créé pas forcément de cause à effet. Le Groupe-armé État Islamique n’avait-il pas ses raisons pour avaliser et conduire ce plan de tuerie? Tant de questions encore sans réponses.

Il faut donc demeurer prudents, au milieu de notre colère et de nos larmes.

La liberté que nous avons acquise, dans nos démocraties, demeure perfectible mais elle rayonne comme une lumière au milieu de la proverbiale noirceur que d’autres humains doivent endurer, sous la lourde botte de tyrans, ailleurs dans le monde.

Ainsi, pour protéger notre liberté, il ne faut rien ménager car c’est à la base d’une importante partie de ce que nous avons bâti de beau, collectivement, dans nos sociétés dites modernes.

Il faudra demeurer attentifs à la suite des chose pour gagner en perspective par rapport à cette tuerie qui ressasse, en ce moment, un large spectre de nos émotions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici