Sport, argent et démesure se rencontrent à Londres, dans quelques jours.

Depuis 1896, les Jeux olympiques sont le théâtre de compétitions dans une variété de disciplines sportives plus ou moins suivies par le public. En 2012, Londres promet d’en mettre plein la vue mais au fond, à part quelques fanatiques de sports, on s’en fout!

Pourquoi se foutre aussi royalement des Olympiques?

Par où commencer?

L’arrogance palpable, l’élitisme ronflant ou le futilisme extrême où le sport est transformé en “produit de consommation”? Parce qu’il ne faut pas se leurrer, les Olympiques sont une gigantesque infopub où les athlètes qui s’entraînent des années pour briller dans leur sport n’ont de raison d’être que si un commanditaire leur permet de faire partie de la grande kermesse commerciale —à saveur sportive— que sont les Olympiques.

Coca-Cola et McDonald’s sont deux des plus importants partenaires des Olympiques 2012… ça donne le ton pour le reste!

Oubliez les conseils-santé pour mieux performer aux Olympiques!

Il n’y en a que pour le “bon Coke gratis” fourni —d’une main bénévolente— aux gentils athlètes. Évidemment, les photos d’athlètes buvant du Coke sont de bon ton, dans la presse parce qu’au fond, qu’y a-t-il de mal à boire du Coke lorsqu’on est censé faire la promotion de la santé? Côtés cohérence, éthique et respect des gens en santé, on repassera!

Mais…

Il n’y a pas que les “sponsors” qui financent les Olympiques. En fait, ces sponsors n’en financent qu’une toute petite partie (quelques 800M$). Les droits de rediffusion télévisuelle (et probablement internet) approchent les 4MM$ mais le gros du “prix des Olympiques” est d’abord assumé par les Anglais (du Royaume-Uni) à hauteur de quelques 16MM$ sur les 21-et-quelques-MM$ que coûtent cette “compétition sportive”.

Ayoye!

Si vous êtes un citoyen anglais, du Royaume-Uni, vous avez le droit de pleurer! Ça fait cher-payé pour “accueillir le monde”! Surtout qu’on sait que ça ne va pas nécessairement trop bien, économiquement-parlant, dans ce pays.

Et au fond, le CIO est le seul qui s’en met vraiment plein les poches en se servant généreusement dans les profits de l’opération (publicitaire) en plus de recevoir d’infinies largesse d’une pléthore de pays et de villes qui veulent ABSOLUMENT recevoir des olympiades, dans le futur. Voyages, cadeaux luxueux (offerts plus discrètement qu’avant) et même, rondelettes sommes en argent sonnant pleuvent sur les “membres du CIO” qui parcourent le monde pour “promouvoir l’olympisme” et… s’enrichir!

Les Olympiques n’ont rien à voir avec la “fraternité sportive”. C’est une compétition sauvage où des individus s’affrontent en ne ménageant aucun effort dans le but de décrocher des contrats de publicité pour… s’enrichir! Et c’est la raison pour laquelle le CIO peut utiliser l’image des athlètes sans avoir à leur verser de “redevances” formelles. Ces athlètes acceptent de se faire entuber dans l’espoir de toucher les millions de dollars des riches commanditaires qui s’accrochent à l’image parfois noble d’un sport ou d’un athlète pour vendre leurs bébelles!

La belle affaire, pour les athlètes… qui perdent!

Et ils sont légion!

Il retournent chez-eux avec… absolument RIEN à part des vêtements de l’équipe nationale et de “beaux souvenirs”!

Sérieusement, il devrait y avoir un “syndicat des sportifs” pour les représenter auprès du CIO et exiger d’être payés pour performer. En ce moment, le CIO est mort de rire à voir ces troupeaux d’athlètes sauter dans n’importe quel proverbial cerceau et ce, sans même être payé ou dûment rétribué,  surtout en regard des sommes astronomiques qu’encaisse le CIO et ses membres (plus ou moins connus).

Ça ressemble à une grosse mafia qui organise des combats pour ne donner la cagnotte qu’au gagnant… au diable les perdants! Au diable l’esprit olympique! De la grosse bouette pour faire croire que les Olympiques représentent la quintessence du sport.

Il serait impossible de dépenser plus de 20MM$ pour un évènement et ne pas avoir de beaux moments à capturer!

Ainsi donc, attendez-vous à des “moments magiques” où des athlètes vont s’arracher le cœur pour gagner mais aussi pour donner un sens aux dernières années qu’ils ont sacrifié pour “mieux performer”, aux Olympiques. Oui, il y aura de l’émotion aux Olympiques parce que faute d’à peu près tout le reste, c’est la seule chose qui demeure un tantinet authentique!

Vous aimez les Olympiques? Tant mieux pour vous!

Il n’y a rien de mal à aimer les Olympiques, du moment que vous soyez conscient qu’il ne s’agit que d’un spectacle à saveur d’abord commercial et ensuite, loin derrière, sportif.

Au fond, les Olympiques ne sont qu’un “conduit publicitaire” pour des commanditaires à la recherche d’une “image” bien particulière. Pour des “sponsors” qui veulent se payer une “image de sainteté”, il n’y apparemment pas mieux que les Olympiques alors on peut s’imaginer que plusieurs de ces compagnies auraient à patiner salement pour convaincre les gens d’acheter leurs produits si ce n’était de l’occasion inespérée des Olympiques pour parader leur logo.

Pour plusieurs, les Olympiques sont devenus une grosse farce.

Des statistiques et du monde qui se prennent au sérieux tout en multipliant les “jeux de coulisse” pour monnayer des “intérêts privés” derrière des portes closes, au nom d’un prétendu idéal sportif. De la grosse magouille internationale coûteuse pour les contribuables, ruineuse pour les athlètes et de plus en plus indigeste, pour à peu près tout le monde.

Qu’importe ce que vous faites durant les Olympiques, n’oubliez pas que ce “show” vous est destiné parce qu’au fond, l’élite veut votre argent et soyez absolument certains qu’ils l’auront, tôt ou tard. Et avec la “magie des Olympiques”, vous ne vous rendrez probablement compte de rien…

Note: les images proviennent de ce site web.