Vous entendez désormais parler des PPP à tous les jours.

Les “partenariats public-privé”, grâce aux largesses sans des Libéraux de Jean Charest, jouissent de leur propre agence gouvernementale, financée à 100% par le public — ça donne le ton au reste des abus qui sont en train d’avoir lieu.

Voici les projets, pour l’heure, où le privé a réussi à prendre le contrôle…

Croyez-le ou non, chers concitoyens, vous avez payé le gros prix pour être des “partenaires publics” dans des projets dont la gestion et l’usufruit va en quasi-totalité au… privé!

Wouhou, bravo, les Libéraux!

Très cool pour le cercle d’amis de Jean Charest mais pas cool du tout pour les citoyens du Québec qui, eux, paient les factures, rubis sur l’ongle (sur la dette, évidemment) alors que “le privé”, lui, collecte (et collectera) les fruits de ces ouvrages — habituellement pour les décennies à venir.

Mais il y a pire.

Et oui, vous l’avez deviné. Les “partenaires privés” sont des COMPAGNIES ÉTRANGÈRES.

C’est un SCANDALE épouvantable et pourtant, les médias se taisent.

Le fait que l’autoroute 25 appartienne pour les 35 prochaines années à un groupe de financiers australiens, sous la désignation corporative “Macquarie Group“, ça vous chicotte, vous?

Le fait que tous les profits générés par les péages iront (présumément) dans sa filiale (d’un valeur de 89MM$) aux Bermudes (un paradis fiscal), est-ce que ça vous émeut un peu plus? Allez-vous prendre la peine d’appeler votre député pour lui faire savoir que vous étiez sous l’impression que…

  1. Le partenaire privé était QUÉBÉCOIS; et que
  2. L’argent récolté via les péages devait RESTER AU QUÉBEC?

Sérieusement, allez-vous prendre la peine de chauffer les oreilles de votre député ou vous allez “oublier ça” et retourner écouter les “grands médias” qui, eux, font attention de ne pas réveiller les citoyens?

Ne prennez même pas la peine de répondre, c’est déjà clair que vous n’oserez pas vous plaindre du fait qu’une compagnie australienne, valant quelques 15MM$, empochera à peu près TOUS les profits des péages et ira les cacher dans son paradis fiscal, aux Bermudes. Continuez de dormir pendant que des milliards de dollars vont quitter le Québec pendant les décennies qui viennent. On est riches, nous. On peut donner nos autoroutes aux étrangers, nous. Franchement… “wake up”!

Et si vous n’êtes pas scandalisés avec l’épouvantable SCANDALE de la propriété réelle de l’autoroute 25, attendez de savoir l’autre SCANDALE, à propos de l’autoroute 30.

Vous l’avez encore deviné, c’est une autre transnationale étrangère qui joue le rôle du “partenaire privé” — une compagnie espagnole, cette fois-là, nommée “Acciona“.

Ça nous en fait, une belle jambe, non?

Nos deux plus gros projets autoroutiers provinciaux, la 25 et la 30, appartiennent désormais à des “partenaires” étrangers, des australiens et des espagnols!

C’est pas ce genre d’arrangement alambiqué qu’il avait promis, le beau Jean Charest lorsqu’il a vanté les mérites des PPP avec son pitbull, l’ex-ministre Monique Jérôme-Forget. Ils nous avaient mis ça tout beau, tout gentil. Avec des partenaires qui se donnent la main et qui chantent ensemble de belles petites comptines.

Mais là, en avril 2009, c’est la dégelée.

Le chat, avec son horrible tête mi-Libérale et mi-nouvel ordre mondial, nous saute au visage et s’apprête à nous saigner à blanc avec des autoroutes TRÈS IMPORTANTES qui vont appartenir à des étrangers pour les quelques 35 prochaines années… et ce n’est même pas encore possible d’avoir tous les détails tant les PPP sont “secrets”.

Ce sera d’ailleurs à peu près impossible d’avoir l’heure juste de la part des opérateurs privés car ils n’ont presqu’aucun compte à rendre à la population. Quand on parle de scandale, le mot est faible (mais on se doute que vous ne réagirez toujours pas, même en voyant des étrangers venir prendre le contrôle de VOTRE pays, avec VOTRE argent, sous VOTRE nez… les Libéraux se roulent par terre en vous voyant béatement accepter ces lourdes chaînes qu’ils passent autour de vos mains et de vos pieds… et vous ne dites JAMAIS rien).

Vous en voulez une autre bonne?

Vous allez vous régaler parce que vous allez voir que le nouvel ordre mondial a le Québec dans son colimateur et pas à peu près. Imaginez-vous que si les Québécois devaient utiliser en trop petit nombre les péages des A-25 et A-30, l’Agence des PPP a ménagé une COMPENSATION pour les opérateurs privés.

Des montagnes d’argent OBLIGÉES, à chaque année où les Québécois n’ont PAS LES MOYENS DE PAYER pour les couteux péages, sur ces routes!

Ahhh!

Et encore… ahhh!

Le privé est supposé “prendre des risques” avec ces projets mais vu la générosité absolument inédite de l’Agence pour les PPP du Québec, tous les Québécois vont devoir payer UNE PLEINE COMPENSATION à l’opérateur privé pour l’argent qu’il n’aurait pas fait, au cours d’une année.

Vous voulez hurler au scandale, c’est le temps!

Il n’y a pas plus machiavélique que les PPP, au Québec.

Sérieusement, on se fait de TOUS LES CÔTÉS et il faudrait être un demeuré avec le quotien intellectuel d’un chien pour ne pas voir l’archi-scandale de toute cette histoire de “partenariats” qui n’en sont pas. On assiste, en direct, à une prise de contrôle de puissantes sociétés étrangères sur nos infrastructures les plus fondamentales: nos routes.

Réfléchissez, un instant…

  • Les Libéraux, c’est d’abord Jean Charest.
  • Jean Charest prend (fort probablement) ses ordres de la famille Desmarais (et du papa, surtout) — c’est d’ailleurs pourquoi il passe aussi souvent ses “week-end” à Sagard, loin des médias et du public mais proche du “vrai pouvoir”.
  • Les Desmarais, eux, sont alignés sur les intérêts du nouvel ordre mondial ou du moins, c’est nettement l’impression que ça donne en regardant les directions qu’ils prennent, au chapitre de la gestion de leurs affaires et du jeu d’influence qu’ils affichent de plus en plus ouvertement, notamment avec le lunch organisé, à leurs bureaux de Montréal, avec Michael Sabia de la Caisse de dépôt, l’ancien PDG de la Caisse, Henri-Paul Rousseau (maintenant avec Power Corp.) et les dirigeants des grandes banques. Ils contrôlent la société avec les dettes et ils le savent.
  • Le nouvel ordre mondial, lui, mise sur la passivité des citoyens. Sur leur inefficacité à peu près totale à reprendre le contrôle de leur gouvernement qui, désormais, est contrôlé d’en haut pour mieux opprimer le peuple.

On voudrait faire image et c’est comme si les loups, en bien moins grand nombre que les moutons (nous, les citoyens), disaient aux moutons qu’ils sont des moutons, eux aussi mais dans l’ombre, loin des regards, ils préparent pleins de pièges pour “prendre” de plus en plus de moutons et profiter de leur misère, de toutes sortes de façons.

Et lorsque certains moutons voient que les pièges se referment sur eux, leurs cerveaux sont tellement lessivés par les médias contrôlés par les loups, qu’ils ont la mauvaise idée de se tourner vers le gouvernement, contrôlé par les loups, pour obtenir de l’aide!

Les loups, en plein contrôle du gouvernement et de la circulation de l’argent, sont hilares de voir tous ces moutons lobotomisés se prendre, fois après fois, dans les mêmes pièges pour venir ensuite demander au gouvernement de s’endetter un peu plus pour les déprendre des pièges… et les loups peuvent tranquillement continuer à s’enrichir, comme ça, à l’infini, en prenant soin d’abrutir toujours un peu plus les moutons, pour mieux les contrôler.

C’est ça qui se passe, au Québec.

Soit vous regardez la réalité en face, à savoir que le Québec a désormais deux grosses autoroutes à péages sous le contrôle des étrangers ou encore, vous faites comme les journalistes de TVA et vous flattez Obama et Jean Charest dans le sens du poil, à tous les soirs au bulletin de 17h.

Vous allez devoir apprendre à vous déprogrammer de cette bouette insipide appelée “actualité”, telle servie par les “grands médias” parce que plus vous croirez aux mensonges des loups, plus vous et vos enfants vous enfoncez dans une prison de dettes et de tyrannie dont vous ne pourrez JAMAIS sortir.

Alors voilà, nos autoroutes passent aux mains de transnationales étrangères.

Avez-vous quelque chose à répondre à ça?

Tags: autoroutes, a-25, a-30, autoroute-25, autoroute-30, acciona, macquarie, ppp, partenariats, public, privé, agence des ppp, péages, autoroutes à péages, montréal, construction de routes, route 25, route 30, construction, québec, jean charest, monique jérôme-forget, julie boulet, transports, argent, dettes, endettement, propriété étrangère, espagnols, australiens, financiers

15 Commentaires

  1. […] Nous aurons tout le reste de l’année pour analyser les manigances de Jean Charest, de Stephen Harper et de Barack Hussein Obama. Les citoyens Québécois n’acceptent plus qu’on les prenne pour des valises et là, en ce jour de la St-Jean, c’est le moment idéal pour envoyer un message clair à la « classe dirigeante» : les seuls devraient retirer des bénéfices de l’État sont les citoyens, pas les transnationales étrangères! […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici