Des adeptes de Satan?

À lire aussi

Montée inquiétante de l’immigration illégale

Que croyez-vous qu'il vous arriverait si vous deviez traverser la frontière canadienne, vers les États-Unis et ce, de manière...

Pourquoi il y a autant de trafic sur les routes de la rive-sud

Bien malin celui qui pourrait expliquer l'inexorable progression du trafic, sur la rive-sud, tout spécialement aux heures de pointe...

Au-delà des solutions usuelles à la hausse du trafic automobile

Au cours de la dernière décennie, le ministère des Transports du Québec ainsi que les villes ont investi des...

On enlève les gants en commençant, Satan n’existe pas.

Certes, si l’on se fie à Wikipédia, Satan désigne un être apparaissant dans le judaïsme, le christianisme et l’islam. Il incarne le mal et la tentation. Il est à l’origine l’« accusateur » ou l’« adversaire » avant de devenir un démon antagoniste de Dieu, un ange » ou une divinité présentant des attributs divins.

Dans les faits, des millions de gens voient clair dans le fait que le héro de ces religions avait absolument besoin d’un “ennemi” pour mieux “vendre” les préceptes de contrôles qui accompagnent les belles histoires reprises ou inventées par les dirigeants de ces religions.

Rien de plus simple que de promettre à une personne que son âme sera sauvée, dans la vie après la vie, s’il accepte d’obéir docilement aux dogmes religieux, dans cette vie-ci.

Où qu’il brûlera éternellement dans les “feux de l’enfer” s’il refuse d’obéir, à tout et à rien.

Et ça fonctionne!

On peut se demander si la relative “popularité moderne” de Satan ou de son empreinte malveillante, dans de nombreux aspects de ce qui nous entourre, n’a pas à voir avec une importante dégelée des gens, concernant la religion.

On sait aujourd’hui que croire en une religion, c’est perdre du temps à regarder hors de soi pour se trouver, soi (à savoir, à l’intérieur de soi). Ainsi, notre vraie connexion à l’univers et à la vie passe par une introspection, personnelle, familiale et sociale afin de non-seulement trouver sa place et faire ses expériences pour évoluer la noblesse de notre âme mais aussi, de se réaliser, aussi pleinement que possible, au cours de cette vie qui, disons-le, va bien trop vite.

Ainsi, perdre son temps à jouer au “chien de poche” pour une religion, c’est comme se nier le droit de se faire pleinement confiance pour donner un sens à sa vie.

Certes, divers préceptes religieux valent la peine d’être explorés mais jamais au prix de nier son instinct vers ce qu’il y a de plus noble et de plus beau, en chacun de nous.

Si la religion vous aide, tant mieux mais si vous appuyez votre vie sur des ouvrages hautement interprétatifs qui n’ont de divin que la rumeur de l’origine, vous prenez un bien grand risque de passer à coté de vous-même et de vous proches, en fin de compte.

Pour en revenir à Satan, c’est le contre-héro le plus connu.

Il provient des mêmes ouvrages de fiction que les principales religions elles-mêmes alors il ne faut pas se surprendre que des illuminés s’enrôlent dans des églises ou des groupes sataniques.

Certains le font par défiance contre Dieu. C’est comme un combat d’amis imaginaires! Pour certaines personnes, croire en Satan, c’est l’affront ultime qui “blesse” le “Créateur” en lui prouvant tout le mal qui peut émaner de sa “création”. C’est tordu mais pour les Satanistes, c’est un mode de vie. Faire du mal est un “high-five” à Satan!

Il y a ceux qui se joignent au Nouvel Ordre Mondial (NOM) ou qui s’y font recruter afin d’avoir un “impact sur le monde” (vaccinations forcées, eugénisme, commerce destructeur, politiques monétaires ruineuses pour les pays endettés, guerre ouverte contre la classe moyenne, etc.) et il y a ceux qui font ça discrètement en faisant du mal à chaque occasion qu’ils le peuvent, sans laisser de traces. Dans les deux cas, ces individus n’amènent rien qui vaille à notre monde. Ils abaissent notre niveau de conscience collective et nous maintiennent dans la peur au lieu de contribuer à notre essor.

Ceux qui se mettent à pousser des soupirs en lisant ce texte sont probablement affranchis des principaux mécanismes de contrôle de notre société mais pas nécessairement familiers avec le Satanisme alors pour eux, un texte comme celui-ci n’est que spéculations. Il y a peut-être du vrai mais pourquoi des gens choisiraient-ils de se faire les promoteurs du mal? Il y a assurément autant de raisons que d’individus mais on peut penser que l’argent, le pouvoir et l’influence, sans oublier le contrôle par la peur, contribuent à la montée des diverses saveurs de culte à Satan.

La majorité des humains sont encore bons et pleins d’espoir face à leur avenir mais force est d’admettre que pour une toute petite planète bleue au milieu de la Voie Lactée, nous acceptons trop facilement de se faire mettre des bâtons dans les roues, sur notre chemin vers notre réalisation individuelle et collective.

C’est ce dont parle, en des termes faciles à comprendre, cette vidéo, en français…

Comme il y a souvent du bon dans presque tout, incluant les pires plans, ces Satanistes savent nous manipuler.

Si un compagnie vous dit qu’elle veut passer un oléoduc sous le fleuve St-Laurent et que ça pourrait mettre fin à notre approvisionnement en eau potable pour des décennies, est-ce que vous les laisseriez-faire s’ils promettent de créer des emplois?

En ce moment, il semble que ce type de stratagème finisse toujours par passer, même si des millions de gens s’y opposent.

Le pouvoir de Satan et ses club privés généralement inconnus de la population générale opère à la faveur de ce genre de projet. Pourquoi? Parce que même s’il y a un déversement de pétrole dans le fleuve St-Laurent, des filiales du promoteur du projet chargeront des centaines de millions de dollars pour “tenter” de nettoyer le dégât, aux frais des contribuables! Pire, ils utiliseront des sociétés amies pour approvisionner —à grands frais— les populations touchées, en eau. Les services de “santé” y gagneront aussi au change avec tous les problèmes de santé publique que ça engendrera. Le scénario s’est déjà produit ailleurs, souvent. Ça arrivera ici aussi, ce n’est qu’une question de temps.

Alors pourquoi installer un tel oléoduc sous notre beau fleuve bleu?

Qui sait?

Certains croient que c’est réellement pour notre économie (ce qui est évidemment faux parce qu’on ferait bien plus d’argent avec le tourisme bleu où l’on fait goûter notre or bleu, pur et délicieux, au monde entier qui vient ici pour s’y ressourcer) mais de plus en plus de gens se doute qu’il y a quelque chose de profondément malveillant, dans tout ça.

Une force sombre qui tente de nous rassurer sur l’idée sans jamais nous dire comment l’inévitable sera… évité. Autrement dit, dans ce type de projet, on demande au peuple de signer l’équivalent d’un chèque en blanc.

Le pouvoir de l’argent n’est pas nécessairement le pouvoir de Satan mais à voir la façon dont est utilisée l’argent pour manipuler les esprits, il faut se poser des questions. Qui voudrait polluer notre fleuve? Il faut plutôt se demander qui veut nous réduire à l’esclavage-de-l’eau, une fois que notre fleuve sera noir.

Or, c’est un acte d’une méchanceté inouïe qu’on pourrait encore freiner mais pour ce faire, il faut se demander à qui l’on a affaire et pourquoi ils sont si pressés de passer un oléoduc sous un fleuve d’or bleu.

Plus on y pense, plus on doute de la bonne foi des promoteurs d’un tel projet, au point où l’on en vient à se demander s’il n’y aurait pas un deuxième niveau à leur jeu de miroirs et d’écrans.

Les lecteurs sont libres de se faire une tête sur la montée du Satanisme, sous toutes ses formes. Ça revient à chacun de faire ses recherches et de se faire sa propre idée.

Mais…

S’il y a vraiment des êtres méchants qui agissent selon leurs plus bas instincts, il faudrait apprendre à mieux les reconnaître pour les neutraliser dans leurs pratiques malveillantes.

Satan a beau être leur mascotte, ses adeptes trouvent trop souvent le moyen de conjuguer le mal à leur façon et de cette créativité destructrice, naissent des situations qui font du mal et trop souvent, beaucoup de mal.

Gens animés par l’amour, la grandeur d’âme et la foi envers tout ce qu’il y a de noble et de beau, unissez-vous pour faire fleurir le plein potentiel humain et la vie, en général, qui le soutient, sur notre petite planète bleue.

embleme-massonique ?????????????????????????? 1280px-United_States_one_dollar_bill_reverse images ss nwoagenda nwo-child polyp_cartoon_new_world_order Untitled+3.001 nwo6-2 new-world-order-warning evil-corporations-copy1 new_world_order 5exxfl neofeudalism new-world-order illuminati-new-world-order-mock-us 6412625_f520

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici

Plus récents billets

Les odeurs de cigarette

Il n'existe pas vraiment de contrat formel pour le "vivre ensemble", en société. Pourtant,...

L’écosystème hospitalier, vu de l’intérieur

Il n'y a rien comme un séjour en milieu hospitalier pour comprendre comment fonctionnent nos hôpitaux. Ce qui semble...

Revue des chefs de partis politiques fédéraux à quelques jours du scrutin 2019

Lancée par Justin Trudeau le mercredi, 11 septembre 2019, la campagne électorale fédérale doit durer très exactement 40 jours pour se terminer...

Élection fédérale 2019: Patrick Kerr du Parti vert, dans Lévis-Lotbinière

Afin de mieux connaître les candidats à l'élection fédérale du 21 octobre 2019, voici les réponses de Patrick Kerr, du Parti vert...

Candidats pour l’élection fédérale 2019 dans Lévis-Lotbinière

La circonscription de Lévis-Lotbinière voit son député conservateur sortant, Jacques Gourde, briguer à nouveau le poste de député, à l'élection générale fédérale...

D'autres billets à découvrir

sit consectetur elit. Lorem adipiscing dolor. id lectus luctus ipsum eget tristique