L’eau de pluie tombe du ciel, comme un cadeau et pourtant, nous ne l’utilisons pas à son plein potentiel pour diminuer le recours à l’eau traitée de la ville, depuis nos maisons.

Si votre usage domestique de l’eau ressemble au profil usuel, vous ne buvez qu’une toute petite partie de l’eau que vous utilisez, au point où il faut se demander s’il ne serait pas utile de penser à munir les nouvelles maisons d’un système de captation des eaux de pluie puis, pour l’utiliser stratégiquement, prévoir un système de tuyauterie indépendant qui se rend jusqu’au endroits où l’eau de pluie peut remplacer l’eau traitée, habituellement par la ville.

Une compagnie française qui se nomme OÉ: Eau & Énergie invite les consommateurs d’eau à devenir plus autonomes en utilisant justement l’eau de pluie.

Voici un schéma qui fait état de leur approche, pour les clients résidentiels:

Fonctionne de l\'eau de pluie dans la maison

Histoire de bien comprendre ce schéma, voici ce que signifient les chiffres:

  1. La filtration – Pour une qualité d’eau irréprochable 5µ en amont de la cuve soit 0.005 mm.
  2. Les cuves – OÉ propose une cuve béton enterrée, afin de protéger l’eau stockée de la lumière et de la chaleur mais aussi pour sa durabilité ainsi que sa particularité à remonter le pH de l’eau de pluie qui est naturellement acide, par voie de contact avec le béton.
  3. La station de pompage – Un système automatique permet de basculer sur l’eau de ville en cas d’assèchement de la cuve.
  4. Filtration à 1µ – Soit 0.001 mm juste avant le réseau domestique.
  5. Les ultraviolets – Pour une utilisation “autonome”. Le soleil émet une lumière invisible: les ultraviolets. Ce phénomène naturel est reproduit à l’intérieur des réacteurs grâce à de puissantes lampes issues des dernières technologies émettant des rayons UV-c — ce traitement permet d’éradiquer les micro-organismes dans le respect de l’environnement.

Comme nos cousins français chez OÉ le disent si bien, l’eau de pluie est gratuite, naturellement douce et renouvelable. C’est bien spur le système idéal pour ceux qui souhaitent devenir autonomes et plus de ménager leur environnement.

La récupération ainsi que la valorisation de l’eau de pluie devrait aussi avoir lieu dans Chaudière-Appalaches et notamment à Lévis parce que les avantages ne sont pas qu’individuels, il sont collectifs, aussi.

Par exemple, 200m² de toiture permettent de récupérer de 130 à 150m³ /an, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’une famille de quatre personnes alors imaginez à quel point notre demande en eau potable, depuis les usines de filtration sera amoindrie et donc, ces dernières pourraient traiter encore mieux notre eau (destinée de manière encore plus claire à la consommation humaine).

Les gens chez OÉ prennent la peine de spécifier que l‘eau de pluie n’est pas réputée potable. Ceci dit, des compagnies comme Berkey Water offrent d’excellents produits pour la filtrer au point où elle est excellente à boire et sans aucun danger pour la santé humaine.

Ainsi, j’espère avec cet article fournir des pistes aux entrepreneurs en construction de la région mais aussi aux propriétaires de maisons le goût de mieux utiliser l’eau de pluie, pour les besoins résidentiels.

Tags: eau de pluie, captation d’eau, eau propre, eau douve, eau filtrée, oé, eau et énergie, france, québec, chaudière, appalaches, lévis, construction, maisons, résidences, propriétaires, économies, énergie, ultraviolets

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici