À titre de coup d’envoi d’une semaine de mobilisations et d’actions contre Rabaska, des participants au campement autogéré ont participé hier au conseil de ville de Lévis afin d’interpeller les élus lévisiens en ce qui a trait aux implications de la construction du port méthanier Rabaska au-delà des frontières de la ville.

Ils ont insisté pour rappeler aux élus que leur appui à Rabaska pouvait avoir de graves conséquences pour le devenir énergétique et écologique du Québec — et même du monde.

Face au barrage de questions, commentaires et interventions musclées (mais parfois loufoques, aussi), provenant des militants, la mairesse et ses acolytes ont été forcés de battre en retraite et d’abandonner la salle de réunion pour plus de 30 minutes.

L’action a permis aux militants de souligner le caractère anti-démocratique du développement de Rabaska ainsi que ses implications réelles.

Les militants ont aussi rappelé leur détermination à poursuivre les mobilisations jusqu’à ce que Rabaksa coule… pour de bon.

Ils ont en autres remis à la mairesse un certificat désignant Lévis comme la ville avec la plus haute production de gaz à effet de serre per capita, au Québec.

Les citoyens avisés le savent probablement déjà mais rappelons que le Canada est le plus grand producteur de gaz à effet de serre (GES) par habitant, au monde (avec 21 tonnes par habitant, par année)!

Or, sur la base des données publiées par l’AQLPA, on peut calculer qu’après la construction du port méthanier Rabaska, Lévis deviendra la championne du triste palmarès des villes émettrices de GES au Québec avec environ 104 t/hab/an.

Outre les 150 000 tonnes qui seraient produites lors de la transformation du gaz au port méthanier, la combustion du gaz livré représenterait 12 millions de tonnes par année de GES relâchés dans l’atmosphère.

C’est dommage que Danielle Roy-Marinelli se soit (encore) défilée plutôt que de répondre aux questions qui lui ont été adressées.

Tags: campement autogéré, militants, lévis, ville de lévis, danielle roy-marinelli, conseillers municipaux, conseil de ville, questions, rabaska, port méthanier, ges, gaz à effet de serre, aqlpa, québec, pollution, gaz naturel, implications, conséquences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici