Dans un monde idéal, personne n’aurait à souffrir de l’endettement et de ses nombreux effets pervers.

Mais bon, notre monde n’est pas idéal. En fait il est unilatéralement profitable pour une élite dirigeante sans morale et sans compassion qui, du haut de leur proverbial perchoir, ne voient que de toutes petites taches noires qui se bousculent et non des être humains qui tentent de vivre dignement, à leur mesure.

Vous croyez que les banques sont “généreuses” ou “gentilles”?

Détrompez-vous!

Que ce soit Desjardins, Banque Royale, BMO, TD, Scotia ou BNC, elles prennent toutes l’essentiel de l’argent qu’elles vous prêtent à la même place: vos poches!

banques_et_endettement

Et oui, vous, Amis citoyens, êtes les propriétaires du Canada.

Le Canada dispose d’un système parlementaire où le ministre des Finances, en votre nom, possède la Banque du Canada, une entité à propriété 100% publique chargée, entre autres choses, d’émettre notre devise: le dollar canadien.

Vous me suivez?

Comme vous êtes propriétaires de la Banque du Canada, c’est donc vous qui permettez (via les “bon services” du ministre Jim Flaherty) que les “institutions financières” du Canada aient pris le contrôle des différents “comités” de la Banque du Canada et donc, en décident les destinées.

Ce sont donc les “institutions financières” qui ont largement influencé Mark Carney pour qu’il baisse le taux de base à 0,25%.

C’est donc à 0,25%, un taux absolument ridicule qui ne rapporte plus d’argent d’intérêt au “trésor public”, que les “institutions financières” achètent l’argent qu’elles nous prêtent à 5%, 8%, 19%, 28% et plus!

Vous comprenez l’arnaque?

Une poignée d’institutions financières ont à la fois le contrôle opérationnel de NOTRE banque centrale et en plus, elles se sont “voté” un taux d’intérêt minuscule tout en maintenant les taux d’intérêts qu’elles nous consentent au taux le plus élevé possible.

cout_de_l_argent_canadien_a_025_pourcent

Pour vous donner une idée, une carte VISA typique, assortie d’un taux d’intérêt de 19,4%, réalise un profit de 77,6 fois supérieur à son taux d’acquisition des fonds alloués!

Ouch!

Vous trouvez ça “correct” que l’oligopole bancaire canadien fasse autant de profit “sur votre dos” et avec VOTRE ARGENT?

Vous devriez être outrés mais bon, vous ne voyez RIEN ALLER parce que les “grands médias” (des propriétés, par extension, des grandes institutions financières) n’en parlent jamais. Ça tombe sous le sens parce que la dernière chose que veulent les banques et Desjardins, c’est de dire à tout le monde que l’argent, eux, ne leur coûte que 0,25%.

Si tout le monde venait à comprendre que l’argent, à la base, ne coûte presque rien, il y aurait des banquiers qui prendraient la poudre d’escampette pour aller se cacher dans un paradis fiscal, le temps que leurs “distingués clients” les oublient.

les_banquiers_jubilent

Alors voilà, Amis concitoyens, vos dettes qui vous pourrissent la vie ne sont rien d’autre que de l’argent sorti (à 0,25%) de votre poche gauche et ensuite prêté dans votre poche droite, à un taux BEAUCOUP plus élevé.

C’est une gigantesque supercherie.

Par surprenant que le nouvel ordre mondial tente de “centraliser” tous les systèmes bancaires nationaux afin de “mondialiser” les décisions et ainsi, éloigner le citoyen aussi loin que possible du contrôle sur sa monnaie nationale ou supra-nationale (comme dans le cas de l’Euro, en Europe).

Mais que ce soit la Banque du Canada ou une autre banque centrale qui émet notre devise, l’arnaque de l’oligopole effectif des institutions financières va se poursuivre de plus belle et vos dettes ne feront que devenir de plus en plus étouffantes et mathématiquement impossibles à rembourser.

Votre statut d’esclave économique “à vie” se confirme donc davantage à chaque jour où vous vous endettez un peu plus.

Et ces dettes empoisonnent la vie des gens.

Si toutes nos dettes étaient contractées à 0,25%, les Canadiens seraient en mesure de les repayer très rapidement.

Que ce soient nos dettes personnelles, familiales, municipales, provinciales ou fédérales, elles sont toutes contractées à la faveur d’institutions financières qui y collectent des intérêts qui, au fil du temps, multiplient la taille du capital à repayer.

C’est ignoble et pourtant, cette supercherie a lieu sous notre nez.

Avez 25% des filles et 40% des garçons qui n’arrivent pas à obtenir leur diplôme d’études secondaires, les institutions financières peuvent dormir tranquilles! Pendant que les masses facilement impressionnables (et endettées) seront collées à leur téléviseur pour suivre leur télé-réalité favorite, les banquiers pourront continuer leur petit manège sans être embêtés.

Seriez-vous prêts à vous lever et exiger que l’idée géniale des coopératives de micro-crédit puisse voir le jour?

Imaginez, via les coopératives de micro-crédit, vous pourriez emprunter tout l’argent qu’il vous faut à 0,25% et ainsi repayer TOUTES vos autres dettes portant un intérêt plus élevé!

Ce serait fantastique parce que ça mettrait fin à l’oligopole des institutions financières sur l’argent et pour la première fois de votre vie, vous, en tant que citoyen, auriez accès à l’argent sans devoir passer un “intermédiaire” qui rend votre vie misérable et largement invivable.

Enfin bref, il existe une solution pour s’extirper des griffes morbides des institutions financières vampiriques mais si vous ne faites rien, vous vous condamnez, vous et les vôtres, à l’esclavage économique perpétuel à l’avantage unilatéral des institutions financières.

Il existe une fenêtre d’opportunité, via les coopératives de micro-crédit, pour sortir du piège de l’endettement. Prendrez-vous les choses en main ou laisserez-vous les banquiers continuer à vous mener, par le bout du nez?

Avez-vous encore assez de fierté pour reprendre le contrôle du dollar canadien ou allez-vous laisser les banques vous tuer, à plus ou moins long terme, sous une montagne de dettes?

Tags: dettes, endettement, argent, microcrédit, micro-crédit, prêts, institutions financières, banque du canada, citoyens, banques, desjardins, banquiers, voleurs, piège des dettes, finances, politique, ministre des finances

4 Commentaires

  1. Ouch!

    Je paie le prix pour avoir “osé” parler contre l’oligopole bancaire canadien!

    Avez-vous remarqué? Il n’y a PAS d’annonces de Google AdSense, dans cette page.

    C’est dû au fait que tous les annonceurs potentiels se sont discrètement “retirés” de cette page, en particulier ou encore, c’est Google qui a mis cette page dans une sorte de “liste noire” des pages à ne pas monétiser.

    Pour un petit blogueur québécois, disons que le message est clair: je dois cesser de parler contre l’oligopole bancaire “or else”, je risque de ne plus faire d’argent, avec mes propriétés-web.

    Peut-être que les annonceurs et Google n’ont rien à voir avec le fait que cette page n’a plus de publicités “au clic” et qu’il ne s’agit que d’un hasard mais bon, vous êtes libres de tirer vos propres conclusions.

    Ce serait génial s’il existait des annonceurs qui souhaitent s’adresser à des citoyens curieux, fiers et engagés qui veulent améliorer leur sort et celui de tous leurs concitoyens mais bon, ça semble un peu idéaliste dans ce monde parfois trop distrait pour remarquer l’énormité des mensonges qui nous sont servis comme des vérités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici