Ceux qui suivent un peu le développement du Carrefour St-Romuald ont entendu de nombreuses rumeurs concernant la venue de commerçants mais une des rumeurs qui a le plus fait jaser est celle de la venue d’un magasin IKEA.

En effet, Yves Maurais, courtier immobilier au Groupe Intercom, a déclaré qu’il n’y aura pas d’implantation d’IKEA à court terme mais c’est le “à court terme” qui a fait jaser parce que ça laisse la porte ouverte à une implantation future.

deco-magasin-ikeaÇa donne espoir mais en même temps, il faut demeurer réalistes parce que le géant suédois ne s’établit généralement que dans des villes d’un millions d’habitants et plus et comme il y a déjà eu un IKEA ayant fermé, à Québec, ils ont peut-être encore ça sur le cœur.

Officiellement, IKEA n’a rien dans ses cartons, pour Québec. Et pour cause, les gens de Québec qui aiment IKEA font le voyage jusqu’au magasin de Boucherville alors dans de telles circonstances, pourquoi la bannière paierait-elle pour ouvrir un magasin dans la région de Québec puisque ça ferait baisser son volume de ventes à Boucherville?

Ce serait très intéressant d’avoir un si gros magasin de meubles à St-Romuald mais 17 ans après le départ de la bannière qui s’était établie aux abords de l’autoroute Laurentienne, rien n’indique que ça aura lieu.

On aurait beau faire des beaux yeux à IKEA pour qu’ils viennent s’installer sur la rive-sud de Québec, c’est probablement peine-perdue parce que le marché de détail ne connaît pas ses meilleurs jours. La bannière suédoise voudra probablement concentrer ses efforts pour ouvrir un nouveau magasin dans une plus grande région que Québec, au Canada ou aux États-Unis.

Mais bon, les gens d’Intercom ont insisté sur le fait qu’IKEA ne viendraient pas à court terme alors il y a peut-être des raisons de croire que leur venue est possible à moyen ou à long terme mais d’ici-là, un autre magasin aura pris leur place, dans l’immense terrain pressenti.

Outre l’immense magasin-entrepôt Costco, d’autres bannières ont confirmé leur présence dans le nouveau complexe commercial, dont la chaîne Michaels, le restaurant Cochon Dingue, Avril Supermarché Santé, Mondou, Réno Cuisine et A&W.

Qui plus est, contrairement aux rumeurs de leur venue, les détaillants Club Piscine et Toys R Us ont pour leur part décidé de ne pas s’établir dans la première phase (de 132M$) du développement de 400M$. C’est dommage parce que ces magasins auraient amené une belle variété.

De toutes façons, avec Costco, le Carrefour de St-Romuald sera un immense succès. Un IKEA n’aurait été que la cerise, sur le proverbial sundœ!