Qu’importe l’heure, la circulation est devenue vraiment très dense dans le secteur du nouvel entrepôt Costco, à St-Romuald.

Le matin, le midi et le retour du travail sont des moments où les accès bloquent tellement il y a de véhicules qui souhaitent soit se rendre aux ponts, retourner à la maison (à St-Romuald ou à Charny) ou encore, transiter vers l’un ou l’autre des magasins installés dans le secteur où se trouve le Costco.

Clairement, le retour à l’école du mois de septembre (2015) n’a pas aidé.

Avec le début des classes, le volume d’automobilistes a explosé et comme le ministère des Transports, dans son infinie sagesse (sic) a délibérément décidé d’enlever la belle bretelle d’entrée sur l’autoroute qui existait (et qui fonctionnait vraiment bien) avant le réaménagement de la rue de la Concorde, les lignées d’automobiles coincées —qui veulent entrer sur l’autoroute mais qui ne peuvent pas— s’étendent désormais à perte de vue!

Pourquoi est-il devenu si difficile pour les résidents de Charny (et tous ceux qui passent par Charny, comme une partie des gens de St-Jean-Chrysostome (qui passent par la tortueuse avenue des Belles-Amours, pour ensuite emprunter le boulevard du Centre-Hospitalier) d’accéder à l’autoroute 20 vers l’Ouest, afin d’atteindre les ponts?

Et bien, c’est principalement dû au MANQUE TOTAL DE PLANIFICATIONS STRATÉGIQUE du ministère des Transports qui a non-seulement ENLEVÉ la belle bretelle d’autoroute de la rue de la Concorde qui fonctionnait vraiment bien, avant mais aussi parce qu’ils n’ont mis que deux voies à la nouvelle intersection! Oui, deux voies qui vont, toutes les deux, principalement vers le Costco alors qu’aux heures d’affluence, jusqu’à 90% des automobilistes veulent aller vers l’autoroute (et vers le pont Pierre-Laporte, ensuite). Ainsi, la voie de droite devient embourbée par les deux ou trois premiers automobilistes de la file qui veulent continuer vers le Costco et qui, ce faisant, bloquent l’accès à l’autoroute pour les centaines de véhicules, derrière eux.

Et le stationnement du Costco est presque toujours plein alors imaginez le flots de circulation, juste pour ce magasin-entrepôt!

stationnement-du-costco-toujours-plein

C’est donc la catastrophe assurée et que va faire le ministère des Transports avec cette situation qu’elle a contribué à créer, de toutes pièces?

Absolument rien!

Et voilà, nos fonctionnaires ont décidé que la médiocrité et l’incompétence leur convenait à merveille et en se bouchant les yeux, pour ne rien voir, on finit par… ne pas “constater” à quel point ce secteur est devenu embourbé, artificiellement.

Juste pour bien comprendre, regardez l’image suivant pour voir les deux alternatives qui pourraient aider à la circulation vers l’autoroute 20…

  1. une belle bretelle installée tout près du chemin du Sault; ou
  2. une petite entrée vers la bretelle principale vers l’autoroute 20.

les-acces-qu-il-nous-manque-sur-la-rue-de-la-concorde-a-st-romuald-sept-2015

Pas besoin d’AutoCAD pour voir la pertinence de l’un ou l’autre de ces liens, ça saute aux yeux et c’est l’évidence-même.

Et pourtant…

Certains pensent qu’il y a des coups de pieds au derrière qui devraient être généreusement distribués à l’arrière-train des fonctionnaires qui, du haut de leur vaste incompétence, ont permis que cette zone devienne très difficile à circuler mais il faut se rappeler que ces fonctionnaires sont grassement payés pour livrer l’excellence alors ce sont eux qui devraient faire un examen de conscience pour comprendre ce qui les a mené à prendre des décisions aussi mal avisées.

Au banc des accusés, on retrouve aussi les fonctionnaires municipaux de Lévis qui n’ont pas jugé bon de s’assurer un bon drainage de la circulation qui emprunte la rue de la Concorde. Aussi accusé, le maire Gilles Lehouillier de Lévis qui a brillé dans d’autres dossiers mais qui se traine les pieds dans celui de l’aménagement “plus efficace” du secteur.

À force de vouloir faire des économies de bout-de-chandelle aux abords d’un immense aimant commercial comme Costco, on s’assure que ce sont les millions de transits d’automobilistes, pendant des années, qui vont en payer le prix en frustration ainsi que pertes de temps et d’argent.

Comment nos fonctionnaires et nos élus peuvent-ils livrer des voies d’accès aussi mal pensées et s’en tirer? Et bien, le Québékistan est un endroit particulier qui aurait intérêt à dénoncer ce genre de situation plutôt que de les tolérer, bêtement.

Alors qu’est-ce qu’on fait?

On brûle de l’essence inutilement dans des nébuleuses de circulation créées artificiellement? Ou encore, on prend le téléphone et on se plaint au bureau du maire de Lévis et au ministère des Transports à St-Romuald.

Si vous ne vous plaignez pas, rien ne sera amélioré, dans ce secteur.

Malgré l’évidence de l’ÉCHEC MONUMENTAL d’une partie du réaménagement de la rue de la Concorde, fonctionnaires et élus trouveront le moyen de se taper dans le dos pour se féliciter de leur “bon boulot”… ils sont faits comme ça alors il faut leur rappeler l’évidence pour les forcer à améliorer le gâchis routier qu’ils ont approuvé et mis-en-place.

En souhaitant qu’une partie des énormes problèmes de circulation du secteur soient réglés avec une intervention rapide mais juste avant l’arrivée de l’hiver, ça va probablement rester comme c’est là, hélas.