Dans son livre intitulé “Sheeple“, Garth Turner présente un portrait peu flatteur de l’équipe conservatrice, comme le démontre l’illustration suivante de l’ouvrage…

sheeple_par_garth_turner

L’image montre un mouton, représentant les élus conservateurs qui ne fait que suivre le chef dans son obsession maladive du secret et via la “ligne de parti” dans toutes ses lubies politiques.

Autrement dit, il ne faut compter sur son député conservateur pour décider quoique ce soit tant le “fermier en chef”, Stephen Harper insiste pour tout centraliser et tout décider. On se doute que les Conservateurs n’aiment pas se faire leurs quatres vérités au visage alors personne ne surprendra qu’en retour, ils n’aiment pas Garth Turner.

Ce qui est particulièrement drôle, c’est que même dans leur prétendue appréhension des propos de Garth Turner, ils agissent ENCORE comme un troupeau de moutons qui ne fait que faire écho aux propos de Harper. Ils voudraient avoir l’air plus bêêêtes qu’ils n’en seraient pas capaaables!

garth_turner_au_parlement

garth_turner_a_l_emission_the_hour

Mais les Conservateurs, à l’instar du “fermier en chef” sont particulièrement revanchards.

Lors des dernières élections, les Conservateurs auraient mis beaucoup d’efforts pour s’assurer de la défaite électorale de Garth Turner qui est passé de…

  1. Candidat conservateur; à
  2. Député conservateur; à
  3. Député conservateur “en conflit”; à
  4. Député indépendant expulsé du caucus conservateur; à
  5. Député libéral; à
  6. Candidat défait.

Le livre de 219 pages est d’ailleurs une chronique de cette période mouvementée de sa vie qui aura durée quelques 2 ans. Il s’agit d’une carrière politique très courte.

Son anecdote au sujet d’une rencontre privée, en 2006, au cours de laquelle le PM aurait dit à son caucus que des compressions de 1MM$ étaient à prévoir résume bien son livre. Selon M. Turner, Stephen Harper aurait alors suggéré à ses députés de garder le silence à ce sujet, sans quoi ils découvriraient très vite qu’ils auraient une carrière politique très courte. Il s’agissait d’une menace ouverte, rien de moins.

Si c’est comme ça que le pays est dirigé, un gars qui décide et tous les autres qui disent “oui, chef” alors on peut penser que les citoyens canadiens n’ont plus de représentation politique digne de ce nom.

stephen_harper_prefere_les_moutons

Les Conservateurs multiplient les efforts pour banaliser le livre de M. Turner mais le mal est fait. Le peuple canadien tout entier peut voir, de l’intérieur, comment les moutons conservateurs dociles se laissent mener par le “fermier en chef” qui apprécie leur silence beaucoup plus que leurs opinions.

Les Canadiens croulent sous les dettes de guerre de Harper (de 11,3MM$, ou plus) et sous le poids financiers de ses somptueux cadeaux offerts récemment aux banques du pays (de 25MM$, plus 50MM$ via la SCHL et un autre cadeau de quelques 200MM$, soit environ 27 fois le coût de la guerre en Afghanistan). Si Harper croit qu’en plus, il peut museler tous ses députés pour faire avancer son agenda avant celui de tous les autres moutons (qui sont aussi des députés, aux dernières nouvelles), il joue un jeu très dangereux.

Si les Canadiens se rendent compte que Garth Turner dit vrai et il n’y a pas de raisons d’en douter, Stephen Harper pourrait bien se qualifier au panthéon des pires PMs que le Canada ait dû endurer.

À vous de juger si Garth Turner mise juste et dit la vérité…

Tags: garth turner, sheeple, conservateurs, pc, stephen harper, caucus conservateur, parlement, colline parlementaire, moutons, berger, fermier en chef, chef du parti, députés, élus, citoyens, représentation, démocratie, équipe conservatrice, ligne de parti, élections

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici