En tant que citoyens canadiens, nous payons beaucoup d’argent pour financer les activités de Santé Canada et nous sommes en droit de nous attendre qu’ils utilisent cet argent pour prendre les décisions qui vont dans notre meilleur intérêt.

Or, il m’a été donné de rencontrer une situation où, clairement, Santé Canada préfère obéir aveuglément aux “experts étrangers” plutôt qu’à ses propres citoyens!

Tout d’abord, pour vous mettre en contexte, voici la lettre que j’ai expédié à Santé Canada, par courriel, le mercredi 28 juillet, 2010, à [email protected] pour porter plainte contre l’utilisation de l’aspartame et de ses dérivés, dans notre alimentation:

Bonjour,

J’aimerais déposer une plainte formelle contre Santé Canada qui autorise l’utilisation de l’aspartame et ses dérivés, dans l’alimentation, au Canada.

Ce n’est pas parce que la FDA l’a autorisé que nous devions, nous aussi, le faire.

Le Canada doit dire NON à l’aspartame, sous toutes ses formes.

Et Santé Canada ne fait PAS son travail en permettant que ce poison neurotoxique soit répandu, un peu partout, dans les aliments que nous sommes susceptibles de consommer.

Merci de votre attention,

Puis, j’ai signé.

Environ 24 heures plus tard, j’ai reçu cette réponse:

Bonjour,

Merci d’avoir communiqué avec Santé Canada.

Votre demande a été redirigée au bureau approprié.

Entre temps, vous pourrez trouver de l’information sur la position de Santé Canada face à l’utilisation de l’aspartame comme additif alimentaire sur notre site Web, à l’adresse :

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/addit/sweeten-edulcor/aspartame_statement-fra.php

Sincèrement,

Santé Canada | Health Canada
Ottawa, Canada K1A 0K9
Téléphone | Telephone  (613) 957-2991
Sans Frais | Toll Free  1 866 225-0709
ATS | TDD  1 800 267-1245
Gouvernement du Canada | Government of Canada

J’ai bien hâte de savoir quel est le “bureau approprié” pour ma plainte!

Enfin bref, j’ai été voir la page présentant la “position officielle” de Santé Canada face à l’utilisation de l’aspartame et ce que j’y ai trouvé m’a profondément choqué.

Dans cette page, on découvre que Santé Canada est incapable de se faire sa propre idée sur l’aspartame —malgré le barrage d’opposition des citoyens canadiens— et s’en remet aux Européens pour savoir quoi penser de la chose.

Plus précisément, Santé Canada s’en remet à l’autorité de sécurité alimentaire européenne (EFSA) qui est présidé, depuis 2006, par Catherine Geslain-Lanéelle, une femme méconnue du public mais bien connue des experts qui débusquent et suivent les avancées du nouvel ordre mondial, le pouvoir de l’ombre qui empoisonne nos vies.

Et oui, Catherine a présidé le Comité du Codex Alimentarius sur les principes généraux en 2001 et 2002!

Il faut savoir qu’en vue du “Nouvel Ordre Social” tout doit être réglementé à l’échelle mondiale, le Codex n’est qu’un fil de l’immense toile qui se tisse actuellement.

Et Santé Canada, en bon boyscout qui obéit aux tyrans étrangers, ferme complètement les yeux sur les dangers de l’aspartame… parce qu’une poignée d’Européen CORROMPUS et VENDUS au nouvel ordre mondial l’ont dit!

C’est absolument inadmissible que la raison pour laquelle le Canada tolère encore l’aspartame (un POISON neurotoxique) vient d’une vague étude européenne qui ne fait pas le poids devant le tsunami d’opposition, provenant surtout des citoyens qui, entre autres choses, n’ont pas d’intérêt financier ou stratégique à entretenir les ventes de l’aspartame.

Pour ceux qui pensent que l’aspartame est bon pour les diabétiques, regardez cette vidéo:

L’aspartame tue lentement ceux qui en consomment mais pour les diabétiques, c’est encore pire. Il faut bannir l’aspartame parce que ce poison se retrouve à peu près dans tous les produits alimentaires manufacturés (d’où l’importance de “manger frais”).

Vous pouvez également lire comment l’aspartame détruit votre fonction rénale, c’est dingue à quel point ce “poison légalisé” nous fait du mal.

Santé Canada devrait avoir honte d’avoir trahi tous les Canadiens pour encourager unilatéralement le nouvel ordre mondial, le Codex alimentarius et sa grande défenderesse, Catherine Geslain-Lanéelle.

Autoriser la vente de l’aspartame ou, dit autrement, des déjections de la bactérie mortelle escherichia coli, tient soit d’un manque incroyable d’information ou encore, ce qui est plus plausible, d’une volonté manifeste d’empoisonner et de tuer les gens qui, souvent malgré eux, en consomment.

Dans tous les cas, il vous revient à vous, Amis-citoyens, de refuser l’aspartame dans les aliments que vous achetez et consommez.

Faites votre part pour forcer le gouvernement du Canada à dire NON à l’aspartame, sous toutes ses formes!

Tags: aspartame, poison, toxique, aliments, santé canada, non à l’aspartame, citoyens, canada, catherine geslain-lanéelle, codex alimentarius, nouvel ordre mondial, nouvel ordre social, dépeuplement, maladies, attaque contre le peuple, corruption, mensonges

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici