Aimez-vous la neige?

Aimez-vous pelleter d’imposants bancs de neige?

Si vous avez répondu par l’affirmative à ces deux questions, vous faites assurément partie de ceux qui aiment passer un Noël blanc!

En fait, Noël se fête principalement à l’intérieur, auprès de ceux qu’on aime le plus alors ce n’est pas vraiment grave s’il y a de la neige dehors. Ceci dit, les dernières semaines nous ont amené tellement de neige que ce serait impossible d’en faire abstraction alors pour les “pelleteurs invétérés”, il y a eu de nombreuses occasions d’aller prendre l’air.

Alors voilà, nous sommes rendus au 25 décembre 2009.

La plupart des fonctionnaires municipaux, provinciaux et fédéraux se la coulent douce pendant plusieurs semaines de congés payés alors que la majorité des travailleurs dans le secteur du commerce au détail, notamment, ont dû travailler jusqu’à 17h, le 24 décembre en plus de reprendre du service dès 9h, le 26, généralement pour accueillir des foules hystériques qui anticipent le “boxing day”. Enfin bref, ce n’est pas tout le monde qui peut “relaxer”, à Noël.

Cependant, la fête de Noël comprend généralement un repas spécial, typiquement partagé en famille. Rares sont ceux qui ne fêtent pas Noël, du tout. Même ceux qui ne croient pas au Père Noël font un effort pour donner l’impression que des moments magiques viennent habiter leur vie, à eux aussi. Personne ne veut être exclu d’un évènement si important mais en même temps, on comprends que c’est moins évident pour certaines personnes d’avoir —honnêtement— le cœur à la fête.

En Chaudière-Appalaches, un grand nombre de familles sont conscientes de l’importance de célébrer Noël, ne serait-ce que pour fortifier les liens familiaux rapprochés et étendus.

Comme nous avons encore beaucoup de fermes sur notre vaste territoire, nous avons encore notre petit côté campagnard qui nous rapproche de nos valeurs fondamentales, comme la famille, en tant qu’institution fondamentale.

Un petit coup de chapeau à tous ceux qui doivent travailler, aujourd’hui, le 25 décembre: les travailleurs du secteur du commerce de détail (au salaire minimum, malheureusement pour eux), le personnel de soins de santé, ceux des services de protection publique et tous les autres qui n’auront pas le plaisir de partager tout le temps qu’ils voudraient avec ceux qu’ils aiment le plus, au monde.

Collectivement, je nous sais capable d’envoyer des ondes positives aux gens qui, pour des raisons de santé, d’argent ou autres, n’auront pas l’occasion de fêter Noël comme il se doit. Que la force qui les habite soit plus grande que jamais au moment où ils ont des défis à relever qui, hélas, ne prennent pas de vacances, pendant “les Fêtes”.

C’est donc un Noël blanc que nous avons, en 2009 — je vous souhaite que les paysages féériques à l’extérieur contribuent à illuminer votre Noël afin qu’il soit aussi magique et merveilleux que possible.

Joyeux Noël, chers Amis-lecteurs!

Tags: noël, 2009, fête de noël, joyeux noël, québec, ville de québec, québécois, fêter, célébrer noël, jour de noël, noël 2009

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici