Au moment où les “grands médias” répètent sans cesse la propagande gouvernementale concernant la prétendue importance d’aller se faire vacciner (ou empoisonner, c’est selon), des millions de personnes contestent le fleuve de demi-vérités, de cafouillages et de mensonges qui fait office de “vérité” concernant l’influenza A(H1N1).

Alors que la vaccination devrait être une intervention de dernier recours, après avoir tout fait pour favoriser la pleine santé des citoyens, il se trouve qu’aujourd’hui, sous la sombre gouverne de l’OMS, nos gouvernements ne voient de salut qu’au bout d’un seringue qui injecte une mixture infecte qui se qualifie comme arme biologique mais qui, pour les besoins de la cause, est appelé un “vaccin”.

Même si les “grands médias” font leur possible pour faire croire aux gens qu’il y a une pandémie, comme le prétend l’OMS avec son “alerte pandémique de niveau 6“, les Canadiens et les Québécois voient bien que toute cette histoire de panique générale pour que tout le monde se fasse vacciner n’est qu’une arnaque de plus.

Nous n’en sommes pas au premier mensonge gouvernemental mais là, c’est très sérieux parce qu’il est question d’injecter du poison dans votre corps en vous faisant croire qu’il n’y a AUCUN AUTRE MOYEN de se prémunir contre l’influenza A(H1N1) — c’est évidemment un mensonge éhonté puisque n’importe quel médecin qui se vaut sait que le soleil, les saines habitudes de vie, la bonne alimentation et la diminution du stress contribuent à vous maintenir en santé, même dans un contexte de pandémie grippale. Et pourtant, aucun “grand média” n’a l’intelligence de mentionner la vitamine D ou l’exercice physique quotidien pour éduquer les gens à prendre soin de leur santé. Pour eux, c’est la “fable gouvernementale” des “vaccins à tout prix” et chaque nouvelle est livrée sur un fond de panique latente.

Enfin bref, on voit que les “grands médias” sont à la solde des pouvoirs publics qui leur font dire n’importe quoi en échange de lucratifs contrats publicitaires que bonifient, sans grande surprise, les membres du duopole médico-pharmaceutique qui s’empiffrent dans des montagnes de fric, par les temps qui courent.

la_vaccination_empoisonnee

Pour ceux qui veulent comprendre ce qui passe avec le courant d’obsession pro-vaccin, vous êtes invités à visionner cette émission en quatre (4) parties où, entre autres choses, l’ancien directeur du service chargé de la circulation des médicaments à l’Office pour la santé de la République fédérale d’Allemagne, Wolfgang Becker-Büser soulève la question des intérêts commerciaux en jeu. Si des critiques s’inquiètent de l’efficacité du Tamiflu et des vaccins, d’autres s’interrogent sur leur nocivité. Plus généralement, certains estiment que le virus H1N1 vient à point nommé pour les hommes politiques de tous les continents.

Depuis que la grippe A a été déclarée pandémie mondiale par l’OMS, les gouvernements du monde entier se sont lancés dans des achats massifs de médicaments et de vaccins. Cette dépense est-elle en rapport avec la menace réelle?

Pour le savoir, voici le documentaire “Un virus qui fait débat” qui a été présenté sur la chaîne ARTE, en France.

Comme vous avez pu le voir, c’est assez inquiétant de voir le monde occidental se faire pousser de manière aussi peu subtile vers la vaccination qui prend, dans différents contextes (comme pour le personnel médical, au Québec), des airs de vaccination forcée par l’État.

Les manufacturiers de vaccins dictent un agenda méconnu du grand public et largement contraire au bien commun.

Les citoyens doivent refuser-net que des sociétés privés internationales plongent le monde dans un obscurantisme inacceptable grâce à leurs prétendus brevets et droits sur des “molécules isolées” qui, en règle générale, se trouvent facilement dans la nature. Le but? Ralentir les progrès de la science, éliminer toute concurrence et extorquer les autorités publiques assez bêtes pour leur passer des commandes (dont les termes demeurent secrets, bien entendu).

Pour l’heure, vous avez intérêts à soigner votre santé et à vous tenir loin des vaccins.

Le gouvernement est tellement obsédé par les vaccinations qu’il pourrait recourir à la loi pour que tous les citoyens se fassent injecter du poison dont, au fond, ils ignorent la composition.

Refusez l’agenda de peur du nouvel ordre mondial, des Nations unies, de l’OMS, de Santé Canada et du MSSS.

Traitez votre corps comme s’il s’agissait d’un temple. Traitez-le comme vous traiteriez un bien très précieux et alors, vous augmenterez graduellement et de manière décisive votre capacité à repousser et vaincre tous les virus, incluant le nanovirus de la grippe porcine.

Il vous appartient de faire la part des choses et ne laissez pas le gouvernement et ses complices des “grands médias” vous convaincre de l’imminence de vous faire vacciner. Pensez par vous-mêmes au lieu d’obéir aux autres!

Tags: vaccins, contre les vaccins, non aux vaccins, pas de vaccination, campagne de vaccination, grands médias, manufacturiers de vaccin, argent, contrats, culture du secret, gouvernements santé, maladie, poisons, vaccins empoisonnés, squalène, mercure, thimerosal, sels d’aluminium, adjuvants, influenza a, h1n1, grippe porcine, citoyens

2 Commentaires

  1. Nelson Rockefeller l’a dit à Aaron Russo: le but est de remplacer l’argent de papier par une micropuce sous la peau pour tous. Il va bien falloir se faire piquer pour recevoir cette puce. Or, la vaccination de masse est présentement pour l’État le seul moyen d’accéder à nos corps. Oublions un instant la théorie vaccinale et la théorie du germe. Vu de l’extérieur c’est quoi une vaccination de masse? C’est l’État qui injecte qq chose dans le corps de tous les citoyens. C’est un vaccin aujourd’hui, et ce sera une puce demain. L’important est d’accoutumer les citoyens à recevoir en toute confiance des injections par l’État. Dans cette perspective, le dogme de la vaccination est la pierre angulaire du Nouvel Ordre Mondial. La vaccination… et l’impôt, mais c’est un autre sujet. 🙂

    Interview d’Aaron Russo:
    http://www.youtube.com/p/CAB8AB9012892F47&autoplay=1

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il-vous-plaît, entrez votre nom ici